Le Défi Fleuri de CdeSyle

Il ne vous aura sans doute pas échappé que ce printemps les fleurs sont très tendances dans les gardes-robes. Il suffit pour s’en convaincre de regarder les vêtements qui fleurissent actuellement dans les vitrines : c’est à qui aura sa robe ou son pantalon en liberty ou à grosses fleurs…
Hé bien, CdeSyle avait senti cette tendance depuis un moment déjà puisque le 16 février dernier, elle lançait sur son blog et sur IG « le défi fleuri ».

Pauses improbables pour défi fleuri

Pauses improbables sur fond blanc gris

Plus

Publicités

Erine ou la robe-débardeur-tunique

 

Vous connaissez le lapin blanc d’Alice au pays des merveilles ? Oui, oui, celui qui est habillé en laquais et brandit constamment une grosse montre à gousset… Celui qui court partout, répétant en boucle qu’il est « en retard, en retard »…
Bon ben voilà, aujourd’hui, ce lapin, c’est moi… Je suis en retard pour vous présenter mes versions d’Érine, le dernier patron d’Étoffe Malicieuse !
Oui car j’ai eu à nouveau le grand plaisir de tester ce patron, dont le moins qu’on puisse dire est qu’il est très polyvalent…

Erine d'Etoffe Malicieuse

En effet, Érine peut être selon vos envies un débardeur, une tunique ou une robe, et avoir selon vos goûts des manches longues, des manches courtes kimono voire pas de manches du tout !
Elle est pas belle la vie ??
Évidement, j’ai eu envie de tester les 3 longueurs et les 3 types de manches. Je vais donc vous présenter 3 versions : le débardeur sans manche, le pull manches longues et la robe manches kimono… Plus

Ma petite lingerie

Comme le temps passe vite, je n’avais pas l’impression que ça faisait si longtemps que je n’avais pas publié par ici…
Rassurez-vous, je vais me rattraper dans les prochains temps ! A la faveur du beau soleil que nous avions hier, j’ai en effet pris en photo les nombreuses projets que je vais vous montrer dans les jours à venir !

Ma petite Lingerie, par Etoffe Malicieuse

Nous commençons donc aujourd’hui avec un tout nouveau patron, qui sort aujourd’hui même : ma petite lingerie d’Etoffe Malicieuse !

Avec ce nouveau patron, Viviane propose pas moins de 5 modèles différents de bas : Plus

Dryade, ma jupe coup de cœur !

Deux articles en deux jours, wahou… il faut vraiment que je les aimes, ces nouveaux patrons d’Étoffe Malicieuse pour m’imposer un rythme pareil 🙂
Car oui, c’est encore un nouveau patron que j’ai eu le bonheur de tester que je vais vous présenter aujourd’hui.
C’est même mon patron « coup de coeur » (n’ayons pas peur des mots !), j’ai nommé : la jupe Dryade d’Étoffe Malicieuse.

Dryade Plus

Crocus, ma jupe de rebelle

Comme vous avez dû le comprendre, je suis vraiment fan des patrons de Viviane S.. , alias « Etoffe Malicieuse » (sinon, la séance de rattrapage c’est par là : Alibour, mon pantacourt d’amour).
Alors le jour où sur IG, elle a annoncé qu’elle recherchait quelques testeuses pour son prochain patron, j’ai immédiatement posé ma candidature !
Et par chance, j’ai été acceptée… Ô joie, ô bonheur !

Je vais donc vous parler aujourd’hui du deuxième patron que j’ai testé pour elle : la jupe Crocus… (oui j’ai bien dit le 2ième ! Pour le premier, bah… il faudra attendre demain 😉 )

Crocus, donc, est un modèle de jupe longue.
Jusqu’à maintenant, je n’avais encore jamais, mais vraiment jamais, porté de jupe longue! Je n’osais pas, Dame C., grande prêtresse de la mode et du look dans ma télé, ayant déclaré que « les jupes longues, ça va pas aux petites, ça les tasse et les fait paraître encore plus petites »… Et puis, je me suis dit « au diable les didacts de la mode ! », je ne les respecte déjà en pas en matière de poids et de taille, alors pourquoi irais-je, en leur nom, me refuser un type de vêtement si j’en ai envie… Donc bref, je me suis lancée dans la jupe longue…

Ma première jupe longue (mais sans doute pas la dernière...)

Ma première jupe longue (mais sans doute pas la dernière…)

Plus

Alibour, mon pantacourt d’amour

L’avantage quand on attend loooongtemps avant de poster une « réalisation couturesque », c’est qu’on a le temps de se l’approprier, de la tester en toutes conditions (le WE ou au boulot, pour faire les courses le samedi ou pour aller à midi au restaurant d’entreprise…).

Aussi, avant de vous montrer ma version n°1 du tish Badiane, j’aimerai aujourd’hui vous montrer le vêtement avec lequel je l’associe le plus volontiers (en plus du jean du commerce que vous avez vu dans l’article précédent !).

Il s’agit du pantacourt Alibour issu du livre d’Etoffe Malicieuse :

couverture Plus